La démarche Bâtiments Durables Méditerranéens

Présentation de la démarche

La démarche BDM (Bâtiments Durables Méditerranéens) se décline à travers 7 thèmes permettant d’acquérir un potentiel de 105 points :

visuel-demarche-globale

 

L’opération fait l’objet d’une évaluation sur les 3 phases suivantes :

visuel-conception

 

Natura EnR a passé avec succès les 2 premières étapes de la démarche en obtenant un niveau Or (>80 points). La dernière étape se fera après 2 ans de parfait achèvement (1er trimestre 2017) afin de valider le fonctionnement optimal du bâtiment.

phase-conception-or       phase-realisation-or

Les thèmes du BDM

Gestion de projet

Soucieuse des questions environnementales, la société PERIAL s’est adjointe d’une Assistance à Maîtrise d’Ouvrage pour mener à bien la reconnaissance Bâtiments Durables Méditerranéens. Le bureau d’étude Aubaine spécialiste de la conception environnementale et de la Performance Energétique suit le projet depuis sa conception. Il assure désormais le suivi énergétique de l’opération et notamment l’atteinte d’un niveau de Bâtiment à Energie Positive.

Territoire et site

Pour répondre aux objectifs de valorisation du site, l’implantation du bâtiment est optimisée au regard du terrain et permet un fonctionnement bioclimatique. Le bâtiment ne comporte aucune ombre provenant d’un autre bâtiment et ne génère pas d’ombres sur les autres bâtiments. La compacité du bâtiment est optimisée afin de satisfaire la maîtrise énergétique et le confort d’été. Le bâtiment est en bêton banché avec une isolation thermique extérieure. Il possède donc une inertie lourde et limite à la fois les pertes par ponts thermiques et les surchauffes. Afin de faciliter les modes de déplacement doux, un abri à vélos est à votre disposition. Le bâtiment a été dessiné dans une volonté d’intégration dans le paysage et les travaux de terrassement ont été limités au strict nécessaire. Le site offre à l’extérieur des espaces à vivre plus qu’agréables (continuité écologique). Le bâtiment offre également la possibilité d’utiliser les modes de déplacements doux ou à faible impact en émission de CO2 par la mise à disposition de rack à vélos et de prises pour la recharge de véhicules électriques.

Matériaux

Le principe constructif est en béton banché avec une Isolation Thermique Extérieure (ITE). Afin de répondre aux exigeances du Plan de Prévention des Risques et Incendies de la zone Sophia-Antipolis, les matériaux isolants extérieures doivent être incombustibles. L’ITE est donc majoritairement en laine de roche pour la façade et la toiture, et en Fibralith en sous-face du R+1 dans le parking.

Energie

Afin de minimiser les consommations énergétiques, il a été mis en place :

  • Une Isolation Thermique Extérieure (ITE) avec une Résistance R= 3.69 m².K/W (un simple mur béton à une résistance R=0.1)
  • Des vitrages avec une résistance R= 0.65 m².K/W (ce type de vitrage est très performant mais il faut noter que cela reste 5 à 6 fois moins isolant que le mur isolé)
  • Une étanchéité à l’air du bâtiment très performante, conforme au niveau Passiv Haus avec un n50 =0.58 vol/h. Cette valeur signifie que sous un vent de 30 km/h, les entrées d’air parasites du bâtiment sont de l’ordre de 2 300 m3. Autrement dit, en plein hiver sous 30 km/h, il faut réchauffer chaque heure 2 300 m3 d’air froid qui ne sont pas réchauffés par la récupération de chaleur.
  • Une Ventilation Mécanique Controlée (VMC) double flux avec récupération de chaleur. Ce système permet de récupérer 85% de la chaleur contenu dans l’air extrait et ainsi de préchauffer l’air entrant

Eau

L’arrosage des cassettes végétales en pignons Est et Ouest des bâtiments est assurée par un système de récupération d’eau de pluie. La capacité de stockage est de 25 m3 par bâtiment. Le complément d’eau (lorsque la cuve est vide) provient du compteur d’eau en entrée de parcelle réservé à l’arrosage (pas de taxation pour l’assainissement) Le bassin paysager assure une rétention d’eau pour les fortes pluie et participe à la perméabilisation du site. Un important drainage périphérique du bâtiment a été réalisé et l’eau de ruissellement du haut de la parcelle est guidé via des réseaux d’eau directement dans le réseau pluvial au Sud de la parcelle. Les robinets des sanitaires bénéficient d’un déclenchement par détection infra rouge avec des aérateurs auto-régulés permettant un débit inférieur à 5 Litre par minute

Confort et santé

La forte inertie du bâtiment couplée à une isolation extérieure et une maîtrise des ponts thermiques permettent de garder dans la masse, en hiver, la chaleur à l’intérieur du bâtiment. A contrario en été, cette forte inertie est une réserve de frigorie qui empêche le bâtiment de monter en température. L’isolation étant extérieure, le soleil chauffe l’isolant et non la masse du bâtiment. En période de forte chaleur, la surventilation nocturne permet de renouveler les frigories. Le bâtiment ne génère pas de nuisance sonore et sa forte étanchéité masque les bruits extérieurs mais peut cependant rendre plus audibles les bruits intérieurs. La qualité d’air intérieur est assuré tout d’abord par la centrale de traitement d’air double flux qui permet une arrivé continue, en période d’occupation, d’air neuf filtré. Ensuite, les matériaux, colles et peintures sont faiblement émetteurs en Composés Organiques Volatils.
Le bâtiment béneficie de vue appréciable avec de large baies vitrées assurant une qualité et un bon confort visuel. La conception du bâtiment visant à favoriser l’apport solaire en hiver tout en étant protégé de l’ensoleillement direct en été, il est nécessaire de se placer convenablement par rapport aux vitrages pour limiter l’éblouissement.